• D'après un modèle de Mamie Thé, le Kal du châle Abondance se poursuit 

    Voici quelques photos de la dernière version réalisée par Mamie Thé, pour vous le montrer

    Aucun texte alternatif disponible.Aucun texte alternatif disponible.  

     

    Aucun texte alternatif disponible.  

    Un modèle vraiment top, un groupe très sympa sur FB, que demander de plus ?

    Eh bien, je découvre la laine de chez Drops que j'utilise et je la trouve très agréable et douce wink2

    J'ai terminé vendredi soir la partie 2, dont nous avions  eu la grille dimanche dernier 

    Aucun texte alternatif disponible.  

    Vous voyez que je suis passée aux aiguilles circulaires 

    J'en avais des fixes en N°4 et 5 mais pas en 4.5

    Donc je me suis offert un kit d'aiguilles knit pro avec câbles amovibles yes

    et je vais vous raconter, pour rire à mes dépens, ma première mésaventure wink2

    J'étais tellement impatiente d'utiliser mes aiguilles  que je les avais fixées au câble sans prendre le temps d'utiliser la clé de serrage car je ne savais pas comment faire ...

    et bien sûr, tout s'est désolidarisé plusieurs fois cry
    J'ai visionné un tuto sur you tube et quelques tours avec la clé plus tard, tout est parfait

    Bon dimanche !

     

     

     

     


    8 commentaires
  • Je vous ai parlé du Kal abondance dans mes précédents messages

    J'ai terminé la première partie du châle

    Un ouvrage addictif dés qu'on débute le point dentelle wink2

    Je vais bientôt passer aux aiguilles circulaires ...

     

    L’image contient peut-être : chapeau

    Cette étape me permet de participer au défi de Dane

    Defi-Grannys-projets.gif

     


    13 commentaires
  • J'ai terminé le petit gilet pour l'envoyer à ma fille

    Je pensais le finir en 2017 mais j'ai du en détricoter une grande partie trouvant les manches et emmanchures trop étroites

    Le petit gilet - fin

     C'est le premier ouvrage terminé de 2018 smile

    Le petit gilet - fin

    Modèle drops design

    Laine ciel de mon stock , à peine une pelote 1/2 d'un mélange 70% acrylique, 30% laine, tricoté en 2.5

    La bordure est réalisée en fil drops " flora". Je n'ai pas crocheté celle du modèle avec des coquilles que je trouvais trop féminine. J'ai remplacé au second rang par un point d'écrevisse.

    Avant de l'envoyer je vais le laver et le bloquer pour que le point mousse soit plus régulier.

     

     

     

     


    5 commentaires
  • Mamie Thé propose un Kal à partir de son dernier modèle, le châle Abondance

    Elle nous a envoyé la première partie rapidement et un groupe de toutes les Kaleuses a été créé sur FB et sur raverly

    Il y a eu déjà eu de nombreux échanges et c'est drôlement intéressant

    Voici ce que j'ai tricoté depuis samedi

    Aucun texte alternatif disponible.

    Après cette partie en point mousse, il y a une bande en dentelle que j'espère réaliser d'ici ce soir  car la seconde partie est déjà envoyée

    J'utilise un fil drops, qualité Flora 65 % laine et 35% alpaga

    et je tricote en 4.5

    Mamie Thé préconise un fil plus gros, de type DK, et des aiguilles 5, alors je verrai s'il est nécessaire que je fasse une section de plus pour atteindre les mesures préconisées

     


    4 commentaires
  • En ce jour d'épiphanie, j'ai eu envie de partager un petit texte que j'ai lu hier sur la fève

    Au Moyen Age, le partage de la galette se pratiquait au solstice d'hiver. La coutume voulait que maîtres et esclaves fussent à cet instant et à cet instant seulement … sur un pied d'égalité. Tout le monde mangeait ainsi à la même table.

    Celui qui avait la fève payait sa tournée et on clamait alors "le Roi boit". Mais les plus avares d'entre les convives n'hésitaient pas à avaler la fève, cette grosse graine comestible, pour ne pas payer. C'est alors que la fève en porcelaine fut envisagée.

    Mais pourquoi une fève et pas une autre graine ? Elle aussi est un symbole du solstice d'hiver puisque la fève est le 1er légume à pousser au printemps. C'est pour cette raison que tous en possédaient à la maison et qu'elle était à porter de main dans tous les foyers. La taille de la graine était aussi un critère important, plate, ni trop grande, ni trop petite pour être avalée.

    C'est à partir du XIXème siècle qu'apparaissent les sujets en porcelaine, beaucoup moins facile à ingurgiter.

     

    Voici une recette de la galette comtoise que nous réalisons dans ma région

    Ingrédients

     

    1/2 lait

    100 g de sucre

    70 g de beurre

    130 g de farine

    4 œufs (3 entiers + 1 blanc et le 4ème jaune pour dorer)

    3 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger

     

    Mettre chauffer le lait avec le sucre, le beurre.

    Porter à ébullition et retirer du feu, puis jeter la farine d'un coup et remuer énergiquement.

    Faire réchauffer quelques instants pour former une boule de pâte bien lisse. Retirer à nouveau du feu et ajouter les 3 œufs un à un + 1 blanc (comme pour une pâte à choux).

    Ajouter la fleur d'oranger et étaler cette pâte sur une tôle à tarte (dessiner des croisillons et dorer avec le 4 ème jaune).

    Cuire à 210°C environ 20 min.

     

     


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires