• L'Epiphanie

    En ce jour d'épiphanie, j'ai eu envie de partager un petit texte que j'ai lu hier sur la fève

    Au Moyen Age, le partage de la galette se pratiquait au solstice d'hiver. La coutume voulait que maîtres et esclaves fussent à cet instant et à cet instant seulement … sur un pied d'égalité. Tout le monde mangeait ainsi à la même table.

    Celui qui avait la fève payait sa tournée et on clamait alors "le Roi boit". Mais les plus avares d'entre les convives n'hésitaient pas à avaler la fève, cette grosse graine comestible, pour ne pas payer. C'est alors que la fève en porcelaine fut envisagée.

    Mais pourquoi une fève et pas une autre graine ? Elle aussi est un symbole du solstice d'hiver puisque la fève est le 1er légume à pousser au printemps. C'est pour cette raison que tous en possédaient à la maison et qu'elle était à porter de main dans tous les foyers. La taille de la graine était aussi un critère important, plate, ni trop grande, ni trop petite pour être avalée.

    C'est à partir du XIXème siècle qu'apparaissent les sujets en porcelaine, beaucoup moins facile à ingurgiter.

     

    Voici une recette de la galette comtoise que nous réalisons dans ma région

    Ingrédients

     

    1/2 lait

    100 g de sucre

    70 g de beurre

    130 g de farine

    4 œufs (3 entiers + 1 blanc et le 4ème jaune pour dorer)

    3 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger

     

    Mettre chauffer le lait avec le sucre, le beurre.

    Porter à ébullition et retirer du feu, puis jeter la farine d'un coup et remuer énergiquement.

    Faire réchauffer quelques instants pour former une boule de pâte bien lisse. Retirer à nouveau du feu et ajouter les 3 œufs un à un + 1 blanc (comme pour une pâte à choux).

    Ajouter la fleur d'oranger et étaler cette pâte sur une tôle à tarte (dessiner des croisillons et dorer avec le 4 ème jaune).

    Cuire à 210°C environ 20 min.

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Janvier à 08:53

    Merci pour cet intéressant partage. J'ai découvert la galette comtoise il y a quelques années, une version légère et savoureuse, parfaite après les fêtes souvent très copieuses. 

    Bonne journée. Bisettes d'Anne-Lysette

    2
    Samedi 6 Janvier à 20:20
    Coucou Lysette
    Oui tout
    à fait une galette qui passe mieux
    après les fêtes
    Bonne soirée et bon dimanche
    Biz
    3
    Jeudi 11 Janvier à 23:55
    Dane

    ho je salive !!! elle donne envie merci de la recette je vais mettre ça  de côté bisous belle soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :